Projet BIOSERV

Quelle est la contribution de l’agriculture BIOlogique aux SERVices écosystémiques ? Une analyse multiservices (cycles biogéochimiques, régulation, production) à l’échelle des territoires

Le projet BIOSERV est financé par le MP EcoServ (INRA) de 2016-2018.

Hypothèse du projet: BIOSERV ambitionne de tester la prédiction que l’Agriculture Biologique produit, à l’échelle des territoires, des externalités positives sur les services écosystémiques, y compris la production agricole.

Résumé du projet (français)

BIOSERV  vise à quantifier la relation entre la présence de l’agriculture biologique (AB) dans des micro-territoires de 1km², et l’expression et la synergie d‘un bouquet de services écosystémiques (SE) aussi bien environnementaux (cycles (Carbone, Azote, Phosphore et Soufre), pollinisation, contrôle biologique, socio-culturels) que d’approvisionnement. Nos objectifs sont triples : i) quantifier la relation entre AB et biodiversité à l’échelle des territoires, notamment celui de la biodiversité microbienne dans l’expression de cycles (C,N,P,S ; des aspects rarement ou jamais traités); ii) évaluer la production des services environnementaux selon la quantité d’AB dans le paysage ; et iii) tester l’hypothèse selon laquelle l’AB génère des bénéfices à l’échelle des territoires, y compris pour l’agriculture conventionnelle (AC). Dans le but, à terme, de proposer des outils permettant d’optimiser la synergie entre AB et fourniture de services, nous chercherons à déterminer les caractéristiques principales de leur relation (forme de la relation, présence d’un effet de seuil concernant l’abondance d’AB, effet de rétroaction…).

Le responsable du projet: Sabrina Gaba (INRA)

Les partenaires:

Liens

  • http://agriculture.gouv.fr/agriculture-biologique-un-rapport-presente-par-litab-effectue-une-premiere-evaluation-de-ses

Les commentaires sont clos.